Le forum évolue grâce à vos remarques et suggestions.
Si pendant votre navigation vous constatez un problème ou si vous avez des idées d'amélioration, n'hésitez pas à nous en faire part en cliquant ici
Achats groupés en cours
Biobooster+

Partagez
Aller en bas
avatar
leader.75
Masculin
Nbre de messages : 10
Age : 56
Localisation : Dans les champs de patates
Date d'inscription : 10/08/2014
http://www.pcinfo-web.com/index.php

Traitement au sel et choc osmotique

le Sam 16 Aoû 2014 - 15:27
Bonjour à tous.

Aujourd'hui je m'attache à reprendre des articles réunis, sous l'adage de : Pourquoi aller chercher ailleurs ce que l'on peut avoir ici !


Sel et choc osmotique


Qui n'a jamais lu que lors de maladies, l'ajout de sel (non iodé non chloré) dans l'eau de nos bassins, aide nos petits malades à guérir ?

L'ajout de sel dans une solution d'eau va augmenter sa pression osmotique  et les organismes simples (bactéries, protozoaires) étant mal équipés face à cette variation vont se déshydrater et ralentir, même stopper leur développement.
En exemple :
Prenons l'expérience réalisée avec un boyau animal rempli d'eau douce que l'on plonge dans de l'eau salée. Le boyau va se vider de l'eau douce qu'il contient jusqu'à ce que la concentration en sel soit égale de part et d'autre de la membre qui constitue le boyau. C'est ce que l'on appelle le phénomène d'osmose.
Le phénomène est le même sur les organismes simples qui vont ainsi se déshydrater et mourir puisque l'eau dans laquelle ils vont baigner sera plus salée que l'eau présente dans leur corps. C'est pourquoi le traitement à base de sel peut être efficace contre certains parasites.

ATTENTION
Prendre une certaine précaution pour vos plantes lors de tels traitements.
Végétation et sel (même traitement chimique) ne font pas bon ménage ! Le plus sage est de les retirer.


Quel sel utiliser ? Comment ? Pourquoi ?


Nous trouvons dans le commerce des sels destinés aux traitements aquariophiles couteux, au moins aussi efficaces que des sels pour adoucisseurs , ainsi que ceux destinés à nos lave-vaisselles. (non iodé, non chloré, sans agglomérant) 

Le sel est utilisé pour les maladies suivantes :

- Chilodonellose : Parasite unicellulaire de la peau.
- Costiose : Protozoaire. Ne supporte pas des températures élevées.
- Diplozoonose : Parasite attaquant les branchies. Plus résistant que la Gyrodactylose.
- Fungus : Mycose de la peau
- Gyrodactylose : Vers attaquant principalement les branchies
- Ichthyophthirius (les points blancs) : Parasite qui se développe en cas de stress.
- Myxosomiose : Maladie du tournis
- Oodinium : Parasite de la peau
- Peste du discus
- Saprolégniose & Achlya : Mycose
- Trichodinose : Parasite externe.
Contre une intoxication des poissons due à une montée de Nitrites ou d’ammoniac et contre les Sangsues et les Hydres.
(Les Nitrites entrent dans l'organisme du poisson par les vaisseaux conducteurs des branchies.
Hors ces dernières, chez les poissons d'eau douce, attirent également les ions Cl- pour minéraliser leur organisme.
Le Cl- du sel entre donc en concurrence avec le NO2- et limite donc les effet des Nitrites sur le poisson.
L’ammoniac quant à lui est éliminé par échange entre les NH4+ présents dans le corps et le NA+ en solution apporté par le sel.
Le Sodium ayant plus de facilité à pénétrer dans l'organisme que l’ammoniac, ce dernier est bloqué.
La pollution, même si elle ne touche plus autant les poissons, est toujours présente dans l'aquarium.
La solution apportée par le sel n'est donc que temporaire et il faut trouver et combattre au plus vite la cause de cette pollution.
(

Les bains courts

Les bains courts sont très efficaces et rapides mais ils peuvent s'avérer hautement toxiques. De plus ces changements brutaux de milieux restent stressants et épuisants pour nos amis.
Cette pratique doit se faire sous une quasi surveillance constante.
En cas de comportement anormal (retournement, inclinaison), il faut immédiatement enlever le poisson de ce bain.
(Le traitement en bac de quarantaine est similaire à celui du bassin. Il faut préparer un bac hôpital contenant de l'eau avec une concentration de 5g/L de sel puis on ajoutera du sel jusqu'à arriver à 15g/L (selon importance de l'infection)
Après le bain, on procèdera à une dilution du sel par changements d'eau avant de réintroduire les occupants dans leur bassin (ou aquarium) d'origine.)


Le bain court se réalise dans un bac infirmerie ou,  récipient suffisamment grand pour accueillir nos malades.
On mettra une dose de 9g/L d'eau et on équipera le récipient d'un bulleur pour aérer au maximum l'eau.
Ce dosage peut-être augmenté jusqu'à 15g/l, mais je prône la multiplication des bains moins forts pour diminuer le stress.
Les temps d’immersion diffèrent selon les dosages entre 10 et 20mn pendant 1 à 2 semaines selon l'importance de l'infection.  
Au moindre signe inquiétant (nage de travers, retournement...)
Retirez le, les poissons du bain.
Les tentatives de saut hors de l'eau sont fréquentes, veillez à prendre des précautions en couvrant le bac.

Cette technique de traitement reste très stressante pour nos petits malades, agressive pour leur mucus, la réintroduction dans le bac doit se faire par une acclimatation lente par dessalaison du bain  
Il est conseillé d' ajouter des vitamines et solutions comme Sera "Aqutan" ou "Morena" pour aider la reconstitution des muqueuses fortement détériorées par le traitement.

Les bains prolongés

Les bains prolongés s'effectuent en bassin lorsque la plupart des poissons sont infectés mais, il est préférable de le faire en bac de quarantaine, notamment si vous n'avez pas la possibilité d'enlever vos plantes.
Si, il est déconseillé de pratiquer une salaison de l'eau du bassin , celle-ci peut s'avérer salvatrice dans le cas d'une brusque montée de nitrites ou d’ammoniac.
Dans ce cas bien précis, il faut procéder à un changement d'eau conséquent (30 à 50%) pour faire descendre le taux de pollution par dissolution puis ajouter 1g/L de sel dans votre bassin.
Cette solution doit être continue durant toute la durée du pic de nitrites mais, reste néanmoins alternative et l'ajout rapide de bactéries dans votre filtration reste nécéssaire.
le traitement peut s'appliquer de 1 à 2 semaines puis, baisser sa concentration par des changements d'eau réguliers 10%/J.
(Le traitement en bac de quarantaine est similaire à celui du bassin. Il faut préparer un bac hôpital contenant de l'eau avec une concentration de 5g/L de sel puis on ajoutera du sel jusqu'à arriver à 15g/L après introduction de nos malades. On procèdera ensuite à une dilution du sel par changement d'eau avant de réintroduire les occupants dans leur bassin d'origine.)

Le sel en milieu professionnels.

Le sel n'est pas qu'un remède de grand mère, il est aussi utilisé par les pisciculteurs pour dissoudre la couche adhésive des œufs de cyprinidés ou en bain anti-parasites exodermiques.
On peut par exemple lire sur le site de la Atlantic salmon fédération que les jeunes saumons sont traites par bains courts de sel lors de problèmes branchiaux ou lors de mycoses de peau à raison de 2 cuillères à soupe par gallon (4L) pendant 2-3 minutes. Ils conseillent également dans ces cas de maladie d'effectuer un nettoyage soigneux de l'aquarium.

Conclusion

Le sel peut servir de médicament pour de nombreuses maladies extérieures provoquées par des parasites ou des mycoses. Il est cependant à utiliser avec un grand soin car il provoque chez le poisson un grand stress et il abîme particulièrement la peau des animaux.
Un tel traitement doit s'accompagner d'une grande attention portée aux soins de nos amis avec notamment l'adjonction de vitamines et de produits qui aident à la réparation de la peau.

En cas d'erreurs dans l'article, je vous invite à laisser un commentaire afin de corriger ou d'améliorer celui-ci.

Sources que nous remercions.
La réalisation de ce tuto c'est faite à l'aide d'information prises sur les fiches maladies et produits des forums :
AquaBase, source d'inspiration pour faire cet article.
Article sur les parasites des Koïs en bassin de PassionBassin
La FAQ de Pisciculture.fr
soins sur le site Bakao.fr
tableau récapitulatif des maladies sur Aquafish.free.fr
article sur les maladies de poissons dans le monde de l'Optimalie
ainsi que le site vetofish et Atlantic salmon fédération
Et bien d'autres sources que nous remercions, et qui sans leurs documentations cet article n'existerait pas.

Édit Gloup
avatar
Gégé du Gard
Membre
Membre
Masculin
Nbre de messages : 390
Age : 65
Localisation : Nîmes
Date d'inscription : 19/03/2016

Re: Traitement au sel et choc osmotique

le Lun 4 Avr 2016 - 11:34
Je suis en phase de désalinisation de mon bassin( suite à maladie de mes PR j'ai mis environ 2 % de sel dans le bassin) , actuellement j'ai changé environ 50 % de l'eau en plusieurs fois bien sur , doit je continuer jusqu’à un changement complet de l'eau ou bien c'est suffisant ?
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum